Le jumelage
Jumelage Imprimer Envoyer

 Origines du jumelage :

Dans le courant de l'année 2000, Monsieur Rémi LENOEL, Mairie de Saint-Planchers située non loin du Mont Saint-Michel, demande au Conseil Général du Jura de lui communiquer une liste des communes intéressées par un jumelage.

De cette liste globale des villes jurassiennes reçue en retour, sans référence aucune à quelconque désir de jumelage, le Maire de Saint-Planchers retiendra Longchaumois, en raison de ses similitudes avec sa propre commune : nombre d'habitants proche, activité économique essentiellement tournée vers l'exploitation du milieu naturel - pêche et sylviculture - , localisation aux frontières de l'Hexagone. Mais ce sont aussi des critères géographiques opposés qui l'attirent, le jumelage ayant pour but de découvrir d'autres horizons : d'un côté, La Basse Normandie, altitude zéro avec pour point culminant 78 m au-dessus de la mer, le Mont Saint-Michel, son climat océanique et sa vie au rythme des marées ; de l'autre, le Haut-Jura, ses montagnes et plateaux à plus de 1000 m d'altitude, son climat continental sur lequel reposent tous les espoirs des stations de sport d'hiver. Saint-Planchers a choisi : le jumelage se fera avec Longchaumois.

 

Le comité de jumelage aura pour l'objet, tel qu'il est inscrit dans ses statuts et paru au journal officiel du 7 juillet 2001 "de promouvoir des relations d'amitié et de coopérations culturelles, touristiques, sociales, sportives et économiques intéressant l'ensemble des populations des villes jumelées ; d'encourager les échanges de représentants des divers domaines de vie et favoriser les contacts personnels et humains".

 

Error. Page cannot be displayed. Please contact your service provider for more details. (17)